Test d’inhibition du gène hERG

Le test d’inhibition du gène hERG : prévisionnel, sensible et rapide

Courbe de référence

Témoin positif (300 nM de phénytoïne)

Inhibition du courant IKr au moyen de 300 nM de phénytoïne dans la lignée cellulaire HEK-293 qui exprime le gène hERG.

Points saillants :

• Technique de patch-clamp manuelle conforme aux BPL

• Réalisé à la température physiologique

• Partie de la série de tests de pharmacologie de sécurité nécessaires pour déposer une demande d’autorisation pour mettre en marché une molécule.

• Criblages (non conformes aux BPL, type d’étude rapide) aussi offerts

Description du test :

Test d’inhibition du courant (IKr) potassique à rectification retardée à composante activante rapide

Type de lignée cellulaire :

Cellules HEK 293 ou CHO, transfectées de façon stable avec le gène hERG

Technique :

Patch-clamp manuelle sur des cellules entières

Conforme aux BPL :

Avant le dépôt de la demande d’autorisation (conforme aux BPL) ou types d’études exploratoires (criblage = non conforme aux BPL)

Justification :

Partie de la série de tests de pharmacologie de sécurité nécessaires pour déposer une demande d’autorisation pour mettre en marché une molécule. Les mesures de l’amplitude et de la cinétique du courant qui passe dans les cellules entières permettent de vérifier le résultat des interactions entre le produit étudié et le produit du gène hERG, soit un canal ionique sélectif au K+- responsable de la repolarisation du courant IKr. Il a été prouvé que l’inhibition du courant IKr prolonge le potentiel d’action cardiaque. Il s’agit d’un phénomène relié au risque élevé d’arythmie. L’inhibition de la composante IKr est responsable de la grande majorité des cas connus où la prolongation de l’intervalle QT est d’origine médicamenteuse.

Plan de l’étude :

  • Nombre de cellules exposées au produit à l’étude : 7 (criblages : 3)
  • Nombre de concentrations de produit à l’étude : 4 (criblages : 3)
  • Méthode d’exposition du produit à l’étude : concentrations cumulatives dans une perfusion à circuit fermé ou perfusion continue de concentrations individuelles
  • Impulsion électrique : relation partielle courant-tension
  • L’étude comprend des contrôles positifs et du composé ainsi que des produits de référence

Résultats de l’étude :

  • Évaluation quantitative de l’inhibition du courant IKr
  • Détermination de la valeur de IC50 (le cas échéant)
  • Analyse à la fois de l’amplitude et de la cinétique du courant comme des indicateurs de l’inhibition
  • Rapport imprimé et électronique conforme aux critères de la FDA et prêt pour la demande d’autorisation par voie électronique pour mettre le médicament en marché
  • Interprétation holistique d’un signal positif qui tient compte de toutes les autres données

Recommandation de lectures :

  1. Shah R.R., « Drug-induced QT interval prolongation-regulatory guidance and perspectives on hERG channels studies », Novartis Foundation Symp., 2005, 266, pp. 251-280.
  2. Sanguinetti MC. Mitcheson JS., « Predicting drug-hERG channel interactions that cause acquired long QT syndrome », Trends in Pharmacological Sciences, 2005, 26(3), pp. 119-24.