Cinétique du potentiel d’action

Cinétique liée aux potentiels d’action cardiaques

Points saillants :

  • Lambeaux ventriculaires isolés, trabécule, pilier du cœur, fibres de Purkinje ou cardiomyocytes
  • Empalement de microélectrodes à haute impédance
  • Évaluation par triangulation, DPA30, DPA90, DPA90-30
  • Évaluation en fonction de la fréquence cardiaque
  • Cœurs de rats, de cobayes, de lapins et de chiens

Analyse de la cinétique du potentiel d’action ou test de repolarisation des fibres de Purkinje

Avant le dépôt de la demande d’autorisation (conforme aux BPL) ou études exploratoires (elles ne respectent pas les BPL)

Le potentiel d’action (PA) cardiaque est la somme de plus de 15 courants ioniques, dont la plupart peuvent être modifiés en cas de prolongation de l’intervalle QT. Ce test permet de vérifier l’interaction directe entre un produit à l’étude et les courants de tous les canaux associés au PA. Il permet aussi de cibler le groupe de canaux touchés lorsque le PA s’allonge. Ce test est utile pour détecter et quantifier les caractéristiques susceptibles de causer l’arythmie (triangulation du potentiel d’action, fréquence-dépendance inverse, postdépolarisation précoce, etc.).

Plan de l’étude :

  • Nombre de tissus exposés au produit à l’étude : 5 tissus (criblages : 3 )
  • Nombre de concentrations du produit à l’étude testé : 4 (criblages : 3 )
  • Le modèle peut facilement être adapté pour reproduire les caractéristiques des maladies d’intérêt
  • Mode de stimulation : stimulation du champ électrique, de fréquences variables
  • L’étude s’appuie sur des contrôles positifs, négatifs et du composé

Résultat de l’étude :

  • Évaluation quantitative des interactions entre différents canaux et le produit à l’étude
  • Dissection analytique du PA selon les données pertinentes sur le plan pharmacologique : VRepos, VMax,  dV/dt, DPA30, DPA60 et DPA90, DPA90-30
  • Analyse de l’incidence de la triangulation, de la fréquence-dépendance inverse, de la postdépolarisation précoce
  • Rapport imprimé et électronique conforme aux critères de la FDA et prêt pour la demande d’autorisation par voie électronique pour mettre le médicament en marché
  • Interprétation holistique d’un signal positif qui tient compte de toutes les autres données

Recommandation de lectures :

  1. Jalaie M. Holsworth DD., « QT interval prolongation: and the beat goes on », Mini-Reviews in Medicinal Chemistry, 2005, 5, 12, pp. 1083-91.
  2. Antzelevitch C. Oliva A., « Amplification of spatial dispersion of repolarisation underlies sudden cardiac death associated with catecholaminergic polymorphic  VT, long QT, short QT and Brugada syndromes », Journal of General Internal Medicine, 2006, 259, 1, pp. 48-58.