Efficacité

En pharmacologie de sécurité, on évoque souvent le paradoxe voulant que les pharmacologues s’appuient sur des modèles où les animaux sont normaux et en santé et qu’ils extrapolent et prédisent des marges de sécurité clinique et de toxicité à partir de sujets sains. Par contre et de toute évidence, la population clinique court le risque d’être lourdement affectée par de multiples pathologies, existantes et cumulatives. Donc, les médicaments devront traiter divers troubles, ainsi que de graves déséquilibres, qu’ils soient ioniques ou métaboliques.

Si une bonne organisation de recherche sous contrat peut adéquatement exécuter un protocole in vivo, alors une excellente organisation de ce genre peut adapter le protocole de l’étude pour améliorer la détection de la méthode, la sensibilité ou la pertinence des aspects pathophysiologiques des animaux utilisés pour optimiser le pouvoir prévisionnel de l’étude.

Les connaissances sur la physiologie et la pharmacologie des modèles prennent une toute nouvelle importance lorsqu’elles sont observées dans la perspective d’optimiser les données précliniques en données cliniques. Les études in vivo sur mesure exigent un personnel spécialisé et des équipements de pointe. Elles permettent de produire des données à valeur ajoutée et de mieux déterminer le profil de l’état clinique de la population cible, au lieu de faire une lecture simple des données précliniques et animales.

L’équipe de vétérinaires, de chirurgiens et de scientifiques d’IPST suggère régulièrement des valeurs fonctionnelles et structurelles pour évaluer l’efficacité d’un composé, ce qui simplifie la traduction des études précliniques sur les effets du composé en études cliniques.

IPST emploie quelques modèles in vivo dont voici une liste partielle :

  • modèles d’HAP sur les rats et les porcelets
    • hypertension artérielle pulmonaire induite par la monocrotaline
    • hypertension artérielle pulmonaire induite par l’hypoxie aiguë et chronique
  • modèles sur la maladie pulmonaire induite par la bléomycine
  • mucosite orale induite par le rayonnement
  • cobayes anesthésiés et sensibilisés (surveillance de la pression sanguine et de l’ECG : modèle Carlsson)
  • modèles sur l’insuffisance rénale aiguë
  • modèles sur les douleurs neuropathiques
  • modèles sur les lésions médullaires
  • modèles Wessler en stase veineuse (rat et lapin)

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur ces modèles, veuillez communiquer avec nous info@ipstherapeutique.com.